Guidés par Hélène, la douzaine d’adhérents présents ce dimanche matin a pu voir et entendre une multitude d’oiseaux. Près de 20 espèces ont été identifiées, du tout petit troglodyte mignon qui vit dans la strate des buissons jusqu’au pigeon colombin, qui fréquente les branches hautes des arbres. Ce pigeon observé en toute fin de matinée a d’ailleurs été la découverte du jour car il n’avait jamais été observé au bois du Bousquet ! Une sortie qui confirme une fois de plus le bienfondé de la conduite du bois du Bousquet en « libre évolution ». Ce type de conduite permet le développement d’une végétation à tous les niveaux – des buissons de houx fragon jusqu’aux branches desséchées du houppier des grands chênes – et favorise ainsi la présence d’une très riche avifaune.

Pour le compte-rendu complet, cliquez ici

Comments are closed.