Nous étions 8 au rendez-vous pris à Lasbordes pour 14h chez Jean-François Rouffet, l’organisateur de la sortie. Après un bon café et de la brioche offert par notre hôte, nous voilà partis en balade botanique.2019-sortie-balma-100

Nous empruntons d’abord le chemin ancien du Mouy nous conduisant à une prairie naturelle de fauche très riche en Orchis pourpre, Orchis purpurea Huds., photos ci-dessous. En jaune des Crépide à feuilles de Pissenlit, Crepis vesicaria L. subsp. taraxacifolia (Thuill.).

 2019-sortie-balma-10320190417_143207

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis nous suivons le chemin des Arnis en passant par la ferme des Arnis en direction d’une parcelle à Orchis lacté, Neotinea lactea, visibles par dizaines toutes en fleurs. Observez les ponctuations de pigmentation pourpre sur le labelle trilobé.

2019-sortie-balma-105

2019-sortie-balma-106

 Neotinea lactea hypochrome

 

 

 

 

Une seule nous parait plus pâle que les autres, c’est une forme hypochrome, sans aucune trace de pigmentation exprimée sur le labelle.

 

Ensuite nous empruntons la route de Ribaute avec sa circulation désagréable puis bifurquons vite vers des chemins entourés de haies champêtres beaucoup plus accueillantes pour la biodiversité. Nous rencontrons plusieurs Ormes champêtres, Ulmus glabra, avec leurs fleurs et fruits sessiles et leurs samares glabres. Jean-François nous indique avoir un grand Orme dans son jardin dont les samares sont ciliées. Après vérification sur la flore Isatis, ces critères sont ceux de l’orme lisse, Ulmus laevis. Ce dernier n’est pas sensible comme l’Orme champêtre à la graphiose de l’orme.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fleurs et fruits sessiles ou presque, non longuement pendants, Samares glabres de l’Orme champêtre.

 

Nous arrivons enfin aux tant attendues prairies à Jacinthe de Rome en bord de Saune, mais ce que voit Hélène en premier est une Orchis lacté, puis je découvre une Orchis bouffon, Anacamptis morio (L.). La bugle rampante, Ajuga reptans aux teintes variables est aussi repérée dont une presque blanche.

 

20190417_1622292019-sortie-balma-107

La bugle rampante, très pâle                                                                                                                             L’Orchis bouffon

 

Les jacinthes sont un peu plus loin dans les prairies dites humides et inondables mais bien sèches cette année.

 

20190417_163027sortie-prairies-humides-5

Jacinthe de rome et bugle rampante

 

De la famille des Asparaginaceae, le genre Bellevalia ne compte qu’une espèce en Haute-Garonne : Bellevalia romana. Rare et menacée, elle est protégée sur le plan national. Notre région abrite les deux tiers des populations et constitue de ce fait un secteur de première importance pour la conservation de l’espèce.

 

Au final, retour la le chemin de Nollet Lasborde derrière Leroy Merlin.

 

Un grand merci à Jean-François pour la balade instructive et conviviale !

 

 

QUIZZ, à vous de jouer pour retrouver les 6 espèces remarquables de la sortie ! (Deux espèces pour la photo n°6).

1           20190417_163027

 

 

 

 

       2019-sortie-balma-103 2

20190417_162229          3

 

2019-sortie-balma-105 4

 

 

 

 

 

 

 

 

2019-sortie-balma-1065

 

 

 

 

 

2019-sortie-balma-107 6

 

 

 

 

 

 

 

 

Réponses par retour de mail…

Agnès Mestre